Numéro 5

Raphaëlle KEYA

28 Posts

257 views

0

Mon nouveau roman

Bonjour ! 😀

2020 aura été pour nous tous une année très particulière et dans tous les sens du terme et l’on ne peut espérer que la prochaine sera meilleure. 🤔

Elle sera également pour moi une année sans parution de roman. ☹️ Depuis l’édition à l’été 2017 de mon tout premier livre intitulé Ce que décide le Destin, trois autres ont été publiés : La distance des sentiments et Ne t’en prends qu’à toi ! en 2018 et en octobre 2019 Sans toi, je serais mort. ✍️ 🥰


Mes romans édités – Broché et Ebook


Pour tout vous avouer, je pensais pouvoir terminer ce 5e roman cette année. Je travaille sur lui depuis un certain temps déjà, les toutes premières idées notées datent d’avril 2018. 😯 Oui, il m’arrive souvent lorsque j’écris une intrigue d’avoir soudain « une illumination » 💡 une inspiration d’aventures pour une autre histoire à composer. J’ouvre alors rapidement mon calepin, mon téléphone ou un fichier Word, et je les inscris pour ne pas les oublier. J’en ai d’ailleurs plusieurs « en réserve ». ☺️ Pendant le confinement, au détour de lectures sur des blogs d’écrivains (et encore merci à eux pour tous leurs précieux conseils 💝 ) et bien que plusieurs chapitres étaient déjà écrits, j’ai eu l’idée, un peu folle je l’avoue, de modifier la narration et le temps du récit. Voici mes pensées :

Et si je changeais le style narratif et écrivais, non plus à la 3e personne et au passé simple, mais au présent et en faisant parler mon personnage principal qui raconterait lui-même son histoire ! ? 😉 Essayons pour voir !
Le numéro 5 de RK – en version brouillon

Alors bien sûr, j’ai dû tout reprendre et même si cette narration semble facile, en fait elle ne l’est pas vraiment. Ce n’est pas évident d’écrire au présent sans s’emmêler les pinceaux avec les temps. Et puis, je me suis mise à douter sur le bien-fondé de ce changement, à me demander si vous allez apprécier car les avis sont partagés sur l’emploi du présent. Certains lecteurs l’aiment pour son dynamisme, sa facilité à entrer dans l’action et de mieux se projeter dans la vie et la tête du personnage en « se mettant à sa place » ; mais pour d’autres c’est tout le contraire, ils pensent que la meilleure forme narrative est au passé simple à la 3e personne du singulier car elle est plus traditionnelle, plus littéraire, avec donc un langage plus soutenu. J’ai beaucoup hésité… et fait plusieurs versions. Mais ça devenait compliqué de gérer les deux formes en même temps, alors il me fallait choisir. Depuis que je me suis lancée dans l’écriture de romans, j’ai dû tout apprendre sur sa conception de A à Z, et j’ai encore bien d’autres choses à maîtriser dans cette quête pour trouver « ma voix d’auteure », les changements et essais sont donc utiles et indispensables. Donc voilà, c’est décidé : le présent et le « je » seront à l’action dans ce 5° roman ! En avant pour cette nouvelle narration !

Quand on a enfin choisi un chemin, cela devient bien plus simple de continuer sa route !

Comme pour tous mes romans, j’ai fait des recherches sur ce que je ne connaissais pas, ou pas assez. Et pendant que je me baladais de blogs en forums, découvrant telle ou telle information sur des lieux, des personnages, des métiers ou des histoires nécessaires (et très intéressantes) à mon intrigue, les jours, les semaines et les mois ont fini par passer très vite. Je ne peux pas travailler chaque jour sur mon roman, les occupations de la vie prennent le dessus sur mes envies du moment. Mais c’est vrai aussi que parfois, alors que j’aurais pu le faire, le désir d’écrire n’était plus aussi présent. J’ai ressenti une « espèce de lassitude » que je n’avais pas eue pour mes précédents romans ; je pense que cela est dû au contexte de cette année. Il nous a tous perturbés, a créé et ajouté de nouveaux soucis à nos vies, et l’on s’en serait bien passé ! 😐

RK versus The Covid

D’ailleurs, la Covid a été aussi pour moi une grande interrogation : devais-je la prendre en considération dans mon roman ⁉ J’y ai très longtemps songé, modifiant encore mon histoire pour incorporer cet élément perturbateur. Mais l’insertion de « ce personnage » ne me plaisait pas du tout ! Ce virus nous causait déjà bien des problèmes alors j’ai décidé de l’effacer car je pense qu’un roman doit nous faire rêver, nous sortir de notre quotidien et nous changer les idées. En tant qu’auteure, j’ai ce pouvoir et liberté de le virer !

Allez, oust ! Pars ( pour ne pas dire : dégage ) et laisse-moi écrire ce dont j’ai envie ! 🧹👍 😉

Prochaine phase pour le n°5 de RK

Voici donc le moment où je peux vous annoncer que je suis à la dernière relecture de mon 5e roman avant son envoi chez mes chères bêta lectrices : Véronique, Djamila et maintenant Vicky qui m’a fait une grande joie en voulant rejoindre cette belle équipe ! 💞 pour avoir leurs corrections et avis ! Dans mes prochains posts sur Facebook et Instagram je vous donnerai quelques indices concernant les lieux, les personnages, la couverture et des extraits aussi pour vous faire patienter avant la parution officielle. 💝

Je vous dis donc à très vite pour la suite ! 😘

PS : N’hésitez pas à venir liker et vous abonner à ma page facebook et sur mon compte Instagram, je suis toujours très heureuse d’avoir vos commentaires et de nouvelles visites ! 👍😉😊

http://www.facebook.com/RaphaelleKEYAuteure/

https://www.instagram.com/raphaellekeya.auteure/

Raphaëlle